Formule 1 : Vettel parmi les plus grands

Vettel

La saison 2013 de Formule 1 s’apprête à s’achever en ayant couronné Sebastian Vettel pour la quatrième fois consécutive. A seulement vingt-six ans, le pilote allemand a déjà sa place parmi les plus grands de la discipline.

Avec le Grand Prix du Brésil, disputé ce week-end, s’achève la saison 2013. Déjà vainqueur de douze courses, dont huit consécutives – un exploit inédit -, Sebastian Vettel a dominé la saison de bout en bout. Il remporte son quatrième titre de champion de monde et marque encore un peu plus l’histoire de la Formule 1.

Le plus jeune champion du monde de l’histoire

Sebastian Vettel a débuté sa carrière au Grand Prix des Etats Unis 2007 à l’âge de 19 ans et 349 jours ce qui en fait l’un des dix plus jeunes pilotes de l’histoire. Depuis, il enchaine les records de précocité : plus jeune polemen, au Grand Prix d’Italie 2008 à l’âge de 21 ans et 72 jours ; lors du même Grand Prix, il devient le plus jeune pilote à monter sur un podium et le plus jeune vainqueur de l’histoire. Enfin, en 2010, à l’âge de 23 ans et 135 jours, il devient le plus jeune champion du monde l’histoire de la Formule 1. S’il efface des tablettes Lewis Hamilton (sacré en 2008, à l’âge de 23 ans et 170 jours) pour un peu moins de six mois, il devance Michaël Schumacher de deux ans et demi !

Depuis son premier titre, Sebastian Vettel écrase la concurrence et collectionne les titres. Il vient de remporter son quatrième titre de champion du monde. Une performance qui en fait l’égal d’Alain Prost (1985, 1986, 1989, 1993) et lui permet de devancer des pilotes comme Ayrton Senna, trois fois sacré.

Quatre titres consécutifs : déjà l’égal de Fangio et Schumacher

F1

Il ne reste plus que deux marches à franchir pour Sebastian Vettel, elles sont occupées par deux monstres sacrés du sport automobile : Juan Manuel Fangio et ses cinq titres de champion du monde et son compatriote Michael Schumacher et ses sept couronnes.

D’une certaine façon, il est déjà leur égal. Vettel a, en effet, décroché son quatrième titre consécutif, une performance qui n’avait été accompli que deux fois dans l’histoire : par Fangio au milieu des années 1950 (1954, 1955, 1956, 1957) et par Schumacher au début des années 2000 (2000, 2001, 2002, 2003), Schumi réussissant l’exploit inédit de remporter un cinquième titre consécutif en 2004. Vettel peut le rejoindre dès l’année prochaine.

Sur les traces de Michaël Schumacher

S’attaquer à la course aux records en Formule 1, c’est s’attaquer à Michaël Schumacher. Avec sept titres en dix-neuf saisons dans la discipline reine du sport automobile, le Baron Rouge domine la plupart des records. La précocité et le talent aidant, Sebastian Vettel commence à s’approcher de son illustre compatriote.

Avec 38 succès,  Sebastian Vettel est au quatrième rang des pilotes les plus victorieux. S’il s’approche d’Ayrton Senna (41) et d’Alain Prost (51), Vettel reste encore à une sérieuse distance de Schumacher (91). Mais Vettel n’a que 120 départs au compteur quand son ainé a couru 307 courses, au pourcentage de victoires (30,77% contre 29,64%), l’élève a déjà dépassé le maitre.

Michaël Schumacher détient également le record de pole positions (68) devant Ayrton Senna (65) et Sebastian Vettel (44). Le record de Schumi ne semble pas en danger avant quelques saisons mais si Vettel poursuit sur sa lancée, il ne devrait pas lui échapper, son pourcentage étant, là encore, bien supérieur à celui de Schumacher (36,97% contre 22,15%).

Le record dont Sebastian Vettel semble être le plus loin est celui des meilleurs tours en piste (22), ou il se situe en bas de top 10, bien loin des 77 meilleurs tours de Michaël Schumacher. Cela n’empêche pas Vettel de pouvoir viser le record de hat-tricks, également détenu par Schumacher (22 contre déjà 8 à Vettel).

Si Sebastian Vettel continue de dominer la Formule 1 comme ce fut le cas ces quatre dernières saisons et s’il inscrit sa carrière dans la longévité, il semble avoir les moyens de s’emparer des records de la discipline et rejoindre, sinon dépasser, le maitre Michaël Schumacher.

Rejoindre Michaël Schumacher, il en sera question dès ce week-end pour Sebastian Vettel. Au Brésil, le quadruple champion du monde tentera de décrocher sa treizième victoire de la saison, une performance qu’un seul pilote a réalisé dans l’histoire de la Formule 1. Un certain Michael Schumacher (en 2004).

Note : nous n’avons volontairement pas évoqué les points inscrits en carrière, leur mode de calcul ayant beaucoup évolué au fil du temps.

Tom Kapetas

1 commentaire sur ce postProposez le vôtre
  1. C’est vrai qu’il a déjà un palmarès assez incroyable. Il a la capacité de battre tout les records, j’espère qu’il y aura plus de compétition cette saison !

Soumettre votre commentaire

Veuillez entrer votre nom

Votre nom est nécessaire

Veuillez entrer une adresse email valide

Une adresse email est nécessaire

Veuillez entrer votre message

Sport Legends © 2014 Tous droits réservés

Powered by WordPress