George Weah, un buteur au grand cœur

Buteur exceptionnel dans les années 1990, le Libérien George Weah, surnommé Mister George, est resté une immense star en Afrique. Polyvalent, rapide, technique, costaud  doté d’une frappe puissante et d’une efficacité incroyable devant le but,  il avait à peu près toutes les armes du grand attaquant moderne.

Après une saison qui l’a révélé à Yaoundé, George Weah  rejoint Monaco en 1988. En quatre saisons dans la Principauté, il inscrit 47 buts en 103 matches de championnat. Finaliste en 1989, il remporte la Coupe de France en 1991. La saison suivante, il se révèle au niveau continental en atteignant la finale de la Coupe des Coupes lors de laquelle l’équipe d’Arsène Wenger s’incline face au Werder de Breme (2-0).

Il rejoint alors le Paris Saint-Germain et participe activement aux campagnes européennes du club parisien qui achèveront de le faire connaitre sur le Vieux Continent. Apres un succès historique face au Real Madrid, le PSG atteint les ½ finale de la Coupe de l’UEFA en 1993 face à la Juventus Turin. La saison suivante, le PSG élimine à nouveau le Real Madrid et échoue en ½ finale de la Coupe des Coupes face à Arsenal. En Ligue des Champions 1994/95, malgré un nouveau succès de prestige en ¼ de finale face au FC Barcelone, le PSG échoue une nouvelle fois au stade des ½ finale, cette fois face au Milan AC.

Parmi les 16 réalisations en 25 matches européens de George Weah, certains ont été aussi beaux qu’importants, comme son chef d’œuvre sur la pelouse du Bayern Munich.

Sur le plan national, George Weah profite de son passage au PSG pour garnir copieusement son palmarès. Il remporte le Championnat de France 1994, la Coupe de France en 1993 et 1995 et la Coupe de la Ligue en 1995. Sur toute la durée de son contrat avec le PSG, il inscrit 55 buts en 137 matchs.

Le bon parcours du PSG et son titre de meilleur buteur en Ligue des champions (8 buts) lui ouvre les portes du Milan AC à l’été 1995 et lui permettent surtout de remporter le Ballon d’Or 1995 et de devenir ainsi le premier joueur non-européen à recevoir cette récompense. Aujourd’hui encore, Weah reste le seul Africain à avoir reçu cet honneur.

Premier Ballon d’Or non européen en 1995

Dès sa première saison italienne, il remporte le Scudetto (puis de nouveau en 1999) et le Ballon d’Or africain. Il inscrit 46 buts en 114 rencontres sous le maillot rossonero. De ses nombreux buts, le plus mémorable reste sa traversée du terrain face à Vérone au cours de laquelle il dribble sept joueurs avant de tromper le portier.

A partir de 1999, Weah joue successivement pour Chelsea, Manchester City, Marseille et à Al Jazirah avant de raccrocher les crampons en août 2003. Tout au long de sa carriere, le Libérien  a cumulé les récompenses : en plus des Ballon d’Or européen et africain, il a été désigné Meilleur joueurs Africain en 1989 et 1994 et même Joueur Africain du siècle en 1999. Nommé « ambassadeur de prestige » du Libéria en 1994, il devient ambassadeur FIFA pour S.O.S villages d’enfants en 1998. Une anecdote illustre le bon cœur de Mister George : lorsqu’ils partaient en déplacement avec ses coéquipiers du PSG et que les plateaux repas n’étaient pas mangés, il allait les distribuer dans la rue aux sans domicile fixe.

Véritable idole en Afrique et en particulier au Libéria, il a fait tout son possible pour faire progresser sa sélection nationale, qu’il a emmené une fois en Coupe d’Afrique des Nations (en 1996) avec la génération dorée libérienne (Christopher Wreh, James Debbah etc). Depuis la fin de sa carrière, Mister George a œuvré pour différentes organisations caritatives avant de se lancer en politique dans son pays.

Romain Quehen

 

Soumettre votre commentaire

Veuillez entrer votre nom

Votre nom est nécessaire

Veuillez entrer une adresse email valide

Une adresse email est nécessaire

Veuillez entrer votre message

Sport Legends © 2014 Tous droits réservés

Powered by WordPress